La France et la Chine ont célébré cette année le cinquantenaire de leurs relations diplomatiques : la France du Général de Gaulle était le premier grand pays du monde occidental en 1964 à reconnaître la République Populaire de Chine du président Mao Zedong. Dans le cadre de ces célébrations, la culture a joué un rôle de premier plan. Certainement parce que la culture est l’élément fondamental de la diplomatie moderne ou du “sofpower”, terme rendu célèbre par l’américain Joseh Nye en 1990 .

 

Le sofpower fait référence à la capacité d’un acteur politique d’influencer indirectement le comportement d’un autre acteur à travers des moyens non coercitifs (structurels, culturels ou idéologiques). Ces acteurs politiques comptent entre autres les Etats, regions, villes, firmes multinationals, ONG et réseaux de citoyens. Le sofpower, ou diplomatie culturelle, explique la forte influence du Royaume-Uni au XIXe siècle (Shakespeare, Sherlock Holmes, Alice au Pays des merveilles), et celle des Etats-Unis au XXe siècle (Hollywood, MTV, Nike, MacDonald…).

 

Dans notre économie mondialisée, la culture est un outil d’influence indispensable aux acteurs politiques. La richesse des évènements culturels présentés dans le cadre du cinquantenaire des relations diplomatiques franco-chinoises illustre ce phénomène. La liste ci-dessous reprend quelques évènements majeurs de la longue liste:

  • Nuit de Chine au Grand Palais, Paris, janvier 2014
  • Exposition “Maître de l’impressionisme : Claude Monet”, Shanghai, mars 2014
  • Exposition “Dix chefs-d’oeuvre des musées nationaux français” au Musée National de Chine, Pékin, avril 2014
  • Rétrospective de la cinéaste française Claire Denis en Chine, mai 2014
  • Cycle de musique “Made in China” à la Cité de la musique, Paris, mai 2014
  • Tournée de l’orchestre philarmonique de Marseille en Chine, juillet 2014
  • Exposition “La Chine à Versailles, art et diplomatie au XVIIIème siècle” au Château de Versailles, octobre 2014
  • Spectacle “L’esprit du Cheval-Dragon” à Pékin, octobre 2014

 

Les organisateurs de l’exposition Monet à Shanghai attendaient entre 200 000 et 300 000 personnes au total sur les trois mois de l’exposition. Le cheval-dragon présenté autour du stade Olypique à Pékin en présence du ministre des Affaires Etrangères français Laurent Fabius a été acclamé par les pékinois. Ces évènements ont été vus par des milliers de chinois et français, ils ont été repris par des dizaines de médias dans les deux pays.

 

L’organisation de ces évènements est le fruit du travail des ambassades, consulats et d’agences culturelles spécialisées dédiées à la conception et production d’expositions, concerts, cycles thématiques etc. Parmi celles-ci, la société franco-chinoise Lumières International base à Pékin, Paris, Londres et Rome a produit l’exposition “Dans les coulisses de l’Opéra de Pékin” à Angers.

Spectacle “L’esprit du Cheval-Dragon” présenté à Pékin en octobre 2014  Spectacle “L’esprit du Cheval-Dragon” présenté à Pékin en octobre 2014

 

Laurent Fabius et son homologue chinois Wang Yi à Shanghai en mai 2014 dans le cadre de l’exposition “Maître de l’impressionisme : Claude Monet”Laurent Fabius et son homologue chinois Wang Yi à Shanghai en mai 2014 dans le cadre de l’exposition “Maître de l’impressionisme : Claude Monet”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.