Ce prix est dédié aux individus, institutions, organisations non gouvernementales ou autres entités qui ont participé à la recherche en sciences de la vie et a pour but de récompenser leurs activités ou projets qui ont contribué à l’amélioration de la qualité de vie des êtres humains.

Il possède divers objectifs liés à la fonction centrale du programme de l’UNESCO comme la mise en place et le développement de réseaux de centres d’exellence ainsi que l’encouragement de la recherche en sciences de la vie.
Afin d’évaluer les lauréats, un jury international est présent et soumettra une recommandation à la Directrice Générale de l’UNESCO qui se chargera du choix final d’un ou plusieurs (le maximum étant de trois) lauréats.
Le prix international de l’UNESCO-Guinée équatoriale à été remis le lundi 10 Octobre 2016 entre 18h30 et 19h30 à Paris.
remise des prix

Les lauréats du prix international récompensés

Le Prix international UNESCO–Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie a donc été remis lors de cette cérémonie officielle du lundi 10 octobre 2016.

– Le Professeur Manoel Barral-Netto qui est directeur de la recherche et du Centre Pesquisas Gonçalo Moniz au Brésil.

Tout au long de sa carrière, il a fait l’étude de la malaria et de la leishmaniose tout en contribuant au développement des outils de contrôle dans le domaine des maladies négligées liées à la pauvreté et celles transmissibles. Il contribue également au développement de la science.

– Le Professeur Balram Bhargava, enseigant la cardiologie à l’Institut des sciences médicales en Inde.

Ce cardiologue spécialiste en éducation médicales dans la santé publique et l’innovation biomédicale a apporté sa contribution dans le développement d’outils innovants, de bon marché et surtout efficaces dans la gestion des maladies cardio-vasculaires.
Ses interventions ont engendré un impact important dans les zones défavorisées.
cardiologue prix unesco

– Le Docteur Amadou Alpha Sall, dirigeant du Centre collaborateur de l’OMS pour les Virus de Fièvres Hémorragiques et les Arbovirus à Dakar au Sénégal.

Il a participé à la dissémination et au développement d’outils de diagnostic  et de contrôle pour des maladies virales comme le Chikungunya, l’Ebola ainsi que la dengue et d’autres maladies vectorielles susceptibles d’avoir un impact mondial.
Le Sénégalais Amadou Alpha Sall recoit le prix international UNESCO-GUINEE EQUATORIALE

Nous y avons participé !

Notre agence Moon Event a apporté sa participation dans la réalisation de cet évènement sur toute la partie technique.
Moon Event a l'unesco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.