Après cet épisode historique du 30 janvier dernier pour l’organisation Miss France qui a vu Iris Mittenaere devenir représentante de la France à l’international. C’est la deuxième fois dans l’histoire de ce concours de beauté que la France remporte la couronne à Miss Univers. Cette année le comité Miss France sera sous le feu des projecteurs, il pourra profiter de ce tremplin pour faire briller et intensifier son organisation. Oui, Miss France est un géant de l’événementiel. Il prépare une soirée d’élection suivie par près de 8 millions de téléspectateurs, élit la nouvelle représentante de l’élégance et la beauté française, la fait rayonner tout au long de l’année et génère un buzz médiatique invraisemblable. Mais sous les tissus et les paillettes des Miss, comment se déroule son organisation évènementielle ?

Capture d’écran 2017-02-03 à 14.47.33

De l’élection régionale jusqu’au couronnement de Miss France, découvrez les enjeux de cette organisation et le business complexe que cela engendre impliquant de nombreux partenaires.

2051087_miss-france-la-belle-entreprise-web-tete-0211603202199

Une histoire de business pour les producteurs

Aujourd’hui la cérémonie Miss France s’est imposée comme la deuxième émission et le rendez vous prime time par excellence de TF1 juste derrière Les Enfoirés. Rattachée à Endemol, leader sur le marché de la production audiovisuelle, c’est elle qui produit la célèbre élection Miss France depuis 2005. Si TF1 continue de suivre et retransmettre la cérémonie depuis 1986, c’est pour le vicieux business qu’ils obtiennent de ce spectacle féérique. Il vous suffit de vous pencher sur les chiffres empochés par TF1 ce soir-là : environ 4,6 millions d’euros en recettes publicitaires et 600 000 euros dégagés des votes par SMS. Mais le meilleur profit de l’affaire revient à la société Endemol qui facture également ses droits de retransmission à TF1.

Capture d’écran 2017-02-03 à 11.40.40

Des partenariats qui font vivre l’organisation

Comme toute agence événementielle, l’organisation Miss France fait appel des prestataires tout au long de l’aventure. Mais cela dépasse une sollicitation annuelle pour le concours en décembre; c’est la création de partenariats prestigieux pour embellir les candidates et faire vivre la magie de ce concours.

Mais l’organisation Miss France n’est pas une machine à business. Comme le dit Sylvie Tellier, la nouvelle directrice de l’organisation depuis 2007 : « Miss France détient une belle image mais ce n’est pas un chiffre d’affaires de dingue ». Avec des bureaux situés à Aubervilliers dans les locaux d’Endemol, la machine de l’organisation Miss France se compose de seulement cinq salariés dont 3 ex-Miss qui peuvent avoir un regard maîtrisé sur cet univers pour l’avoir vécu. Pour faire tourner ce conte de fée, les partenariats Julien d’Orcel, Peugeot, Corine de Farme, Make Up For Ever, Vitality’s, Rapid’flore, Croisières de France sont indispensables : «Si ce concours est légendaire, sans les partenariats l’organisation et le conte de fée ne pourrait pas vivre. » affirme Sylvie Tellier.

miss-france-2017-sous-le-soleil-de-la-reunion-les-miss-regionales-s-eclatent-15-photos

6 mois de préparation en amont

Si l’élection Miss France a lieu en décembre, la mise ne place d’un tel événement débute dès le mois de juin.

L’élection régionale

Avant d’être un concours national médiatisé, c’est l’élection des 30 prétendantes régionales au tire de Miss France. A cette occasion, c’est un véritable challenge et une compétition à relever pour chaque comité. Chacun à son budget, sa stratégie d ‘organisation d’élection, sa stratégie de préparation de la nouvelle Miss élue. Le secret d’une élection régionale reconnue et d’une Miss bien préparée réside dans la qualité des partenaires. Si vous comparez le calendrier des élections régionales : Miss Ile de France a lieu en début d’été alors que les élections du Rhône Alpes, de Franche Comté ou du Poitou Charentes se déboulent en Octobre.  Le temps de préparation des candidates élues avant leur départ à Miss France n’est donc pas le même. La médiatisation n’est pas la même. Le comité qui élit sa Miss en août aura l’opportunité de la rendre actrice de nombreux événements sur sa région et développer sa notoriété dans le concours.

Vous l’aurez compris, un comité qui a su s’entourer des partenaires beautés, et médias de références saura attirer un large public à l’élection afin de remplir les caisses et positionner sa Miss en haut des sondages.

Capture d’écran 2017-02-03 à 14.02.21

Le voyage de préparation

La mission de l’organisation Miss France passe également par la préparation des candidates à l’élection. Une préparation qui débute par un séjour intense à la capitale avant un envol d’une semaine vers une destination paradisiaque.

constance-2

Comme toute organisation de voyage, le comité évalue la capacité d’accueil des destinations, compare le coût et la qualité des compagnies aériennes, des hôtels… Au delà de cette étude concurrentielle, la complexité de ce voyage est de tenir compte des critères du comité Miss France : une gastronomie typique qui donne goût à des saveurs inconnues tout en restant heathly afin de maintenir leur silhouette, une capacité d’accueil de 2 par chambre dans un intérêt de lien affectif, une proximité de le résidence avec des lieux activités et un budget limité. Puis c’est l’élaboration d’un programme d’activités réalisé au millimètre près. Qu’elles soient à la Réunion, à l’île Maurice ou à Tahiti, les partenaires continuent d’être mobilisés : photographes, coiffeurs, maquilleurs, chorégraphes pour enchaîner les séances photos, les tournages des teasings de présentation, les défilés à la rencontre des habitants, les excursions dans la nature et les rencontres avec les associations.

Capture d’écran 2017-02-03 à 12.10.51

Les nombreux partenaires voyages et organismes d’hôtellerie permettent d’offrir ce séjour de préparation aux 30 candidates soit 80 personnes avec les équipes en échange d’une large visibilité. En effet les Miss deviennent les 30 égéries des partenaires vestimentaires qui fournissent 30 tenues identiques pour chaque apparition. Le partenariat, telle est la stratégie pour capter l’engouement du public lorsqu’elles sont en promenade et garantir la notoriété des partenaires.

Capture d’écran 2017-02-03 à 12.11.13

L’accueil de la cérémonie

Après dix jours de rêves pour les candidates, c’est une semaine de répétitions intense pour préparer le grand show du prime de TF1. Traditionnellement, c’est la ville de la Miss France en titre qui accueille la cérémonie et les 30 prétendantes. Souvenez vous, après avoir élu la Lilloise Camille Cerf en 2015, la cérémonie de Miss France 2016 était diffusée depuis les Zénith de Lille. Et cette année, c’est l’Arena de Montpellier qui accueillait la 87e cérémonie de Miss France. Le choix de la ville d’accueil pour l’élection est l’étape cruciale de l’organisation. La ville doit détenir une capacité d’accueil suffisante entre 4 500 et 6 000 spectateurs.

les miss

Si de nombreuses villes sont prêtes à accueillir la compétition authentique des Miss ; c’est grâce aux retombées économiques et médiatiques qui en découlent. En effet, bien que la ville prenne à sa charge l’hébergement des candidates soit des centaines de nuitées. En contrepartie, elle encaisse le prix des places vendues le soir de l’élection. L’intérêt est donc considérable selon Philippe Saurel, le maire de Montpellier : « Sur les 600 000 euros de frais de d’accueil, il ne reste que 350 000 euros à notre charge ». On ne peut pas parler de pertes financières mais d’une véritable opportunité médiatique pour la commune grâce à ce partenariat. La ville d’accueil de la cérémonie est braquée sous le feu des médias pendant plusieurs jours grâce aux Miss qui exécutent de nombreuses visites, défilés au cœur de la ville afin d’évaluer leurs premiers fans. De plus, la ville bénéficie d’une grande visibilité le soir de l’élection et un buzz sur les réseaux sociaux à travers les hashtags retranscrits par les candidates sur leurs comptes et partagés par les internautes qui les suivent.

Miss France contestants parade during their official presentation in Montpellier, southern France, on December 3, 2016, ahead of the Miss France 2017 beauty pageant. / AFP PHOTO / PASCAL GUYOT

 

Un jeu médiatique

Si les partenariats sont le pilier de l’organisation Miss France, elle doit également sa pérennité à sa stratégie médiatique qui évolue chaque année. Il suffit de se pencher sur le choix du président ou des personnalités du jury. Ainsi, vous comprendrez cet enjeu de fidéliser le public en changeant de jury à chaque élection. Après avoir été présidé par Alain Delon, Garou, Jean Paul Gauthier, cette année c’est Arielle Dombasle qui trônait le jury. Finalement ils ne sont là qu’en couverture et pour attirer l’engouement de nombreux spectateurs puisque les 12 Miss sectionnées ont été choisi par un jury de présélection et la Miss élue est voté par le public.

Capture d’écran 2017-02-03 à 12.34.23

D’autre part, la stratégie des réseaux sociaux participe à ce jeu médiatique grâce à de nouvelles options qui sont développées chaque année pour impliquer les internautes et développer la proximité entre les Miss et leurs fans. Souvenez-vous, cette année, le soir du prime, ce sont les questions des internautes qui étaient tirées au hasard aux 5 finalistes. Comme toute préparation d’un évènement grand public, le jeu médiatique passe par l’envoi du dossier presse pour assurer la médiatisation des candidates, et des partenaires.

Capture d’écran 2017-02-03 à 12.40.12

Vous l’aurez compris, derrière les paillettes et la féérie de Miss France, la société s’est battu comme tous les génies de l’événementiel pour conquérir et fidéliser se partenaires, innover dans ces stratégies afin que le conte de fée continue de réunir comme cette année 7,3 millions de téléspectateurs, soit 37,7 % de parts de marché.

Et si une Miss avait intégré l’équipe Moon Event ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.