Depuis 2014 le digital n’a cessé de se développer et d’occuper une place de plus en plus importante en événementiel. Le client est constamment à la recherche de nouveautés, le but étant d’étonner, de surprendre et de marquer les esprits ! De cette façon, on personnalise les événements pour qu’ils reflètent l’identité de l’entreprise qui souhaite organiser son événement. C’est aussi un moyen de se démarquer des autres et de défier la concurrence.

Le digital : une tendance qui reste d’actualité

Le numérique ne cesse d’évoluer et on ne cesse d’en redemander encore et encore. Pour les adeptes comme pour les novices, découvrir les nouvelles avancées technologiques est un moyen de sortir du quotidien, de sentir que le monde autour de nous évolue et nous avec. En effet, dans le monde de l’événementiel, nombreux sont les clients à la recherche de l’innovation et qui souhaitent être surpris afin de découvrir des éléments qui nous sont inconnus mais aussi dans le but de marquer les esprits. On peut aujourd’hui parler d’une course à l’innovation puisqu’il faut sans cesse innover, se renouveler pour éviter le déjà vu.

En 2016, plusieurs événements hybrides et interactifs ont été créés par l’intermédiaire des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Informatique et de la Communication) comme le casque Oculus Rift de réalité virtuelle qui vous permet d’immerger dans un autre monde par la simple diffusion d’une vidéo à 360° qui vous donne l’impression d’y être réellement, ou bien encore les bracelets connectés, le graffiti virtuel ou le mapping (projection sur les murs d’une infrastructure d’un message, d’une vidéo, d’une image, d’un autre décor).

Seulement, le digital est-il en train de nous « étouffer » ?

Un retour aux sources

Selon une étude, 30 % des français souhaitent se déconnecter pour faire une pause, souffler : « la digital detox ». Cette idée est née en Amérique. En effet, le numérique fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Au travail comme dans la vie privée nous utilisons tous notre téléphone ne serait-ce que pour regarder l’heure ou consulter nos mails. Vous est-il déjà arrivé de vous adresser à quelqu’un et qu’il mette un bon quart d’heure avant de répondre bien trop obnubilé par son téléphone ? C’est certain ! L’objectif de la digital detox serait de revenir aux sources, aux valeurs communes, au social, à la vie en communauté, de revivre une expérience affinitaire et originale en équipe comme par exemple la dégustation d’une nourriture « healthy » (alimentation saine) en opposition à la cuisine moléculaire. De plus, à ce concept se joint une nouvelle tendance tournée vers le développement durable, la lutte contre le gâchis : le recyclage et contre l’utilisation de produits industriels, on privilégie le bio. Les clients recherchent aussi des événements façon digital detox pour se détendre, se déconnecter et passer quelques heures sans objets connectés, juste aller à la rencontre de l’autre, échanger, partager, c’est un retour aux sources.

Pourquoi se déconnecter ?

L’Homme peut éprouver un certain « ras le bol » du digital puisqu’il est constamment connecté. Nous sommes toujours à l’affût du dernier mail qui changera notre journée ou plus encore, puis cette information se fait écraser par une autre information etc., un flux de données qui nous frappe à la figure et à la fin de notre journée on se sent épuisé. Nous ne prenons pas le temps de nous détendre, de nous déconnecter ! Le digital detox, né en Amérique, est un moyen de se déconnecter par exemple lors d’un séminaire : on dépose son téléphone, sa tablette à l’entrée de la salle et le temps d’un instant on retourne aux sources en échangeant avec d’autres professionnels sur les choses réellement essentielles de la vie. Ainsi, on peut proposer des séjours en forêt, des cours de yoga… qui sont propices à la détente et à la sérénité. A Paris, certains restaurants et hôtels proposent ce genre de formule « désintox ».

digital detox

L’événementiel sera toujours un moyen de réunir les professionnels entre eux pour débattre et échanger en face to face. Le digital a beau prendre une place importante dans nos vies il ne remplacera jamais les relations humaines qui sont nécessaires au bon fonctionnement de la vie en général. L’humain reste au cœur des préoccupations. Si le digital devient trop présent dans les années à venir le digital detox n’aura pas de mal à se répandre en Europe. Alors le digital, oui ! Mais pas trop…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.