Par définition, le tourisme d’affaires est le fait qu’un ou des professionnels se déplacent, séjournent pendant leur temps de travail dans un environnement différent du quotidien. Cela regroupe les voyages incentives, de promotion, de récompense, de stimulation, les conventions, les meetings, les congrès, les séminaires… Longtemps le tourisme d’affaires et de loisirs ont été différenciés, mais aujourd’hui les évolutions du marché et les attentes des touristes ont fait changer le cours des choses.

L’organisation d’événements : un moyen de travailler de manière ludique

Aujourd’hui, les voyages et les événements organisés pour les professionnels d’une entreprise ne sont plus conditionnés au stéréotype du classique voyage d’affaires purement professionnel. Cette idée est devenue obsolète. Les attentes des clients ont changées ! Maintenant dans le secteur de l’événementiel nous organisons des séminaires, des team-building, des conventions, des meetings qui permettent aux salariés de se réunir pour échanger, débattre sur un thème commun, ou afin de créer des liens entre les membres d’une équipe. Ces projets sont planifiés de façon à ce qu’il y est un juste milieu entre travail et loisirs, c’est-à-dire que dans leur séjour les clients auront une salle de réunion pour organiser leurs rencontres et après ou avant celles-ci des soirées animées, des découvertes gastronomiques, la participation à des jeux etc. Cette valeur ajoutée est le moyen pour les salariés
d’une même entreprise de se réunir dans l’optique d’échanger et de travailler tout en appréciant la détente, la relaxation. Cela permet de travailler dans une ambiance détendue et de créer des liens en dehors du temps de travail. Les collaborateurs gardent un bon souvenir de ce moment et se sentent reconnaissant auprès de leur entreprise, c’est aussi se sentir concerné et investi, par une expérience personnelle.

De plus en plus de prestataires s’adaptent à cette demande en créant des salles de meeting ou des séjours séminaires, avec un programme bien organisé. Etonnamment le camping qui est un hébergement de plein air accessible à tout public attire les entreprises puisqu’ils sont à la recherche d’une atmosphère détendue et d’un lieu insolite (ex : création d’une salle de réunion dans une yourte). Certaines entreprises valorisent ce phénomène d’allier travail et loisirs dans une démarche de développement durable ou bien même de retour aux sources, de détox en oubliant tout outil connecté en dehors du temps de travail. Même Disney a créé une salle réservée au tourisme d’affaires : la Disney Events Arena !

Le tourisme d’affaires : un bon marché dans le secteur de l’événementiel

Le tourisme d’affaires, ou autrement dit le MICE (Meetings, Incentive, Conferences & Exhibitions), est intemporel. Il y aura toujours des rencontres entre les collaborateurs d’une entreprise. Elles ont besoin de réunir leurs troupes par l’organisation de conventions et de séminaires. La rencontre humaine existera toujours pour pouvoir échanger et pour que le marché continue de fonctionner et d’évoluer. Même la technologie ne supprimera pas ce phénomène de meeting. Avec les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, on pouvait s’attendre à une vague d’annulations de séminaires et conventions mais le secteur de l’événementiel n’a pas été réellement touché, moins de 3% des entreprises ont annulé ou reporté leur événement.

L’événementiel c’est organiser des événements pour les entreprises et leurs salariés. Pour cela les agences événementielles sont les mieux placées pour organiser ces projets. Elles savent détecter rapidement le lieu, la thématique et les prestataires qui correspondent le mieux au budget et aux exigences de l’entreprise. Elles connaissent les nouveautés, les prix du marché, les tendances. Une agence événementielle gère votre projet de A à Z. De cette manière, le tourisme d’affaires a un enjeu important dans l’événementiel puisqu’il génère des retombées économiques sur ce marché.

En France, selon l’étude d’experts le marché des événements a procréé 19.5 milliards d’euros en 2016. Selon l’UNIMEV (Union Française des métiers de l’événement), on compte 1 100 foires et salons chaque année, soit environ 120 000 emplois. On peut parler d’effet d’entrainement puisque les événements organisés génèrent l’emploi d’organisateurs qui vont à leur tour employer des prestataires qui vont acheter du matériel chez leur commerçant etc. Ainsi, l’événementiel et le tourisme d’affaires amasse un gros chiffre d’affaires qui se répercutent au final dans différents domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.