Grand Prix de Monaco 23/26 mai 2024

Du 23 au 26 mai prochain, la principauté du sud-est vibrera au son tonitruant des bolides les plus rapides de la planète ! Pour cette nouvelle édition, le Grand Prix de Monaco réserve en effet à son public des moments chargés en adrénaline. Le temps d’un week-end, une collection de machines conçus pour la vitesse – les stupéfiantes formule 1 – s’affrontera au coeur de la ville dans une course qui a fait et continue de faire rêver plus d’un pilote !

Petite histoire d’un grand circuit

Le 21 mai 1950, le circuit du Monaco devient officiellement le second circuit au monde à être parcouru par des formules 1 (après Silverstone, en Angleterre), même si cela avait déjà été le cas officieusement en 1929. Long de 3,34 km (c’est plus court circuit du Championnat du Monde de F1), son tracé spécifique, au cœur du petit territoire fortement urbanisé de Monaco, en fait l’un des circuits les plus difficiles de la planète. Un circuit aux piste étroites, aux virages serrés, aux nombreuses chicanes et aux très courtes lignes droites. Un circuit où le talent du pilote peut encore faire la différence (quand ailleurs la supériorité technologique du véhicule peut – presque – suffire à l’emporter).

En presque 100 ans d’existence, le circuit a été modifié à de nombreuses reprises et est devenu un circuit mythique ! La moindre erreur, le moindre virage mal négocié au cœur de la cité monégasque peut en effet être fatale. Par ailleurs, les abandons étant nombreux, le fait d’adopter une conduite parfaite peut permettre aux participants de l’emporter au nombre de points ! Chaque courbe compte, comme le savent très bien les nombreuses légendes de la F1 a avoir remporté le GP de Monaco. William Grover-Williams, Schumacher, Prost, Fangio, Graham Hill ou encore le Brésilien Ayrton Senna, vainqueur 5 fois consécutives du GP entre 1989 et 1993.

Programme du Grand Prix de Monaco 2024

Si le Formula 1 Grand Prix de Monaco était jadis organisé sur une période de 4 jours le week-end de l’Ascension, il a désormais lieu sur trois jours en mai (le jeudi étant réservé aux essais de Formule 2). Cette année, c’est donc du 23 au 26 mai que les épreuves auront lieu. Pour profiter au mieux des épreuves, c’est depuis les tribunes que l’on jouit des meilleurs points de vue. Le tribune Kennedy est une option de choix, située entre la ligne de départ et la virage Sainte-Dévote. Celle face au Casino Monte-Carlo donne sur l’un des plus beaux virages du circuit. D’autres se trouvent entre le Bureau de Tabac et la chicane de la Piscine. D’autres enfin donnent sur les paddocks, tandis que juste avant le virage de la Rascasse se tiennent les loges VIP.

Bon à savoir également, le circuit se trouvant dans la ville, la circulation est interdite au public en journée, le temps des essais et des courses. Toutefois, il est possible de parcourir, à pied ou en voiture, l’entièreté du circuit le matin ou le soir, pour se faire une idée précise de ce qui attend les pilotes.

Côté programme, le voici jour après jour :

  • Jeudi 23 mai : Séances d’essais de Formule 2
  • Vendredi 24 mai : Séances d’essais libres 30 minutes pour chaque série
  • Samedi 25 mai : Essais qualificatifs, pour décrocher les meilleurs chronos
  • Dimanche 26 mai : Courses. Après l’hymne national, le top départ est lancé et c’est parti pour 78 tours de pure adrénaline !

Le Grand Prix de Monaco en chiffres

  • Longueur du circuit : 3,337 km
  • Nombre de répétition : 78
  • Distance totale du parcours : 260,52 km
  • Nombre de virages : 18
  • Record du tour (établi par Sebastian Vettel en 2017) : 1’12″720
  • Nombre de Français ayant remporté le GP de Monaco : 5 (Trintignant, Beltoise, Depailler, Prost et Panis)
  • Ecurie la plus victorieuse de la Principauté : McLaren (15 victoires)
  • Dernier Français victorieux à Monaco : Olivier Panis (1996)

Plus d’infos ici

Pour plus d’actualités sur la planète évènementielle, restez connectés à Moon,

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.