Microsoft travaille depuis 2016 sur un projet de système permettant de se « téléporter » virtuellement. La compagnie espère développer un nouveau système de communication incluant les casques à réalité virtuelle.

Pour mener à bien son projet, l’entreprise américaine s’est servie de caméras 3D pour capter les gestes et les reproduire de la manière la plus naturelle possible, pour constituer un avatar « réaliste » de l’utilisateur. A cela s’ajoute le casque Hololens de la firme ou le HTC Vive qui permet à ce dernier de s’approprier pleinement sa nouvelle enveloppe non charnelle.

Contrairement aux hologrammes dont les actions ne laissent que peu de place à la spontanéité et à l’improvisation, l’Holoportation offre plus de liberté à son propriétaire en terme de déplacements et de réalisme. Les hologrammes “classiques” nécessitent une projection sur des surfaces spécifiques, comme des plaques de verres, avec un angle particulier pour que l’illusion soit parfaite. Le concept de Microsoft bouleverse la communication à distance grâce à une véritable interaction comprenant à la fois le réel et le virtuel. Deux interlocuteurs se muniront de leurs avatars respectifs pour se voir et dialoguer.

Il s’agit d’une incroyable avancée en matière de communication puisqu’une personne pourra désormais s’adresser à un auditoire sans que son intervention ne soit dénaturée par une visioconférence. Toute prise de parole entre des individus éloignés sera à l’avenir accompagnée d’une présence non dissimulée derrière un écran. La firme de Bill Gates imagine que les discussions par hologrammes remplaceront des outils comme Skype et s’imposeront un jour comme l’un des principaux moyens d’échanges.

Les casques Hololens utilisés en architecture

Un dispositif propice aux entreprises

La branche immobilière de la banque BNP Paribas compte adopter l’Holoportation lors des visites qu’elle organise avec ses clients, comme elle l’a démontré pendant la Viva Tech 2018. Grâce à la réalité augmentée, ces derniers verront leur avatar se déplacer au sein d’une structure entièrement reproduite virtuellement, aux côtés de la représentation de leur agent immobilier. BNP Paribas Real Estate proposera des visites dans des logements déjà construits ou en cours de construction, avec la possibilité d’effectuer des changements de structure directement visualisable par le biais de cette technologie. Le client aura l’obligation de se rendre en agence mais découvrira « physiquement » des habitations parfois situées à des milliers de kilomètres l’une de l’autre.

Cette technologie suscite de l’engouement dans le commerce avec la vente de produits à distance grâce à leur matérialisation, par le biais de ces casques à réalité augmentée. Certains imaginent appliquer ce procédé aux entretiens d’embauche. L’employé et le patron se rencontreraient pour la première fois via leur copie virtuelle.

Le dispositif d’Holoportation (Microsoft Research)

Un système onéreux

Afin de bénéficier d’un dispositif de bonne qualité, Microsoft considère que deux caméras 3D doivent au minimum être installées. Plus le nombre de caméras augmente plus la qualité de la réalité virtuelle se bonifiera. La multinationale informatique travaille actuellement pour rendre ce système non dépendant d’une connexion WI-FI, ce qui permettrait aux amateurs d’en faire usage tout en étant mobile dans l’espace. Cette évolution ne devrait pas voir le jour avant la mise en place de la 5G, un réseau cellulaire suffisamment puissant pour assurer les liaisons et les transferts de données. La compagnie américaine a prévu la sortie en fin d’année ou début 2019 d’un nouveau casque Hololens, dont les composants devraient mieux supporter ce type d’opérations.

Des personnes assistant à une conférence avec des Hololens

L’holoportation dans l’événementiel

L’Holoportation ne représente pas un moyen de communication abordable à court terme. Sa démocratisation n’interviendra qu’après une baisse significative du prix des casques à réalité virtuelle et des caméras 3D qui y sont associées. Ce n’est pas pour autant qu’on ne peut pas imaginer un événement totalement avant-gardiste se reposant sur l’holoportation. L’organisation d’un évènement autour de ce système appellera un budget relativement élevé pour l’entreprise qui souhaitera se l’approprier. Cette dernière invitera tous les participants à se munir d’un casque pour profiter d’un dialogue entre avatars. Comme développé ci-dessus avec l’exemple de la BNP, il ne s’agira pas uniquement d’une conversation. L’introduction d’éléments visuels dynamisera l’entretien et ouvrira de nombreuses possibilités pour la communication d’entreprise. Les invités seront éberlués à mesure que les images en trois dimensions défileront aux côtés des intervenants.

Pour aller plus loin : l’holoportation à la maison

L’ouverture aux grands publics débouchera sur un usage non ponctuel de la réalité virtuelle. Microsoft suppose que ce nouvel outil immortalisera des moments de notre vie, avec la possibilité de se les repasser en s’observant à la troisième personne. Par un transfert de données, les utilisateurs accèderont vraisemblablement à l’ensemble du contenu relatif à l’évènement vécu. L’entreprise américaine indique que l’échelle de grandeur des hologrammes pourra être réduite tout en conservant l’ensemble des éléments constituant la scène en question, de manière à revoir son passé au milieu de son salon. Dans un futur proche, les amateurs de nouvelles technologies regarderont probablement chez eux, à l’aide de leur propre casque, des séquences de leur vie.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.