La tendance est au mode start-up !

La start-up c’est bien plus qu’un type d’entreprise, c’est une atmosphère particulière, on y a particulièrement l’esprit d’équipe. L’ambiance est décontractée, l’équipe est jeune, on travaille tous en open space et on a même parfois un collègue, le chief officer, qui s’occupe d’orchestrer cette joyeuse ambiance. Si on mélange l’esprit start-up au secteur de l’événementiel, on obtient un joyeux cocktail : celui notamment de Moon Event (qui a fêté ses 5 ans, comme en témoigne cet article).

MoonEvent, une agence « start-up » événementielle

 Tout comme le mode start-up, l’événementiel est un domaine où tout va vite. On se doit de réagir rapidement et on aime que cela bouge. Cette dynamique, malgré l’ancienneté de certaines entreprises, trouve son intérêt dans le côté créatif et innovant relatifs aux start-up.

Mais d’où vient la tendance et l’émergence de ces start-up ?

L’essor du web, des réseaux sociaux, de l’esprit digital et des applications sur tablettes et smartphones a notamment contribué à l’émergence des start-up. Elles sont ainsi tendance, notamment auprès des jeunes diplômés car elles sont signes à la fois de dynamisme, de modernité, de solidarité et de bonnes expériences. Avec une ambiance décontractée, on retrouve également une vie professionnelle riche, emplie d’événements, de soirées, challenges…et de nouveaux contacts !

Pourquoi les start-up sont-elles constituées de jeunes ?

Les équipes en start-up sont encore relativement jeunes. Avant, on cherchait une entreprise où se faire embaucher en CDI et dérouler sa carrière, en gravissant tous les échelons. La génération des « Millenials » (ceux nés avec l’arrivée d’internet et des réseaux sociaux) a contrario, se méfient des anciens modèles et semblent repousser le moment où peut-être ils devront faire comme leurs aînés. Ils voient de plus en plus de jeunes se lancer dans la création et profiter ; ils veulent faire pareil avant d’être « trop vieux ».  En start-up, l’expérience se gagne sur le terrain et en s’entraidant les uns avec les autres…

Le Chief Happiness Officer

Les grandes entreprises sont connues pour leurs « Chief Officers », les « grands patrons ». Le CEO est le plus connu, c’est le PDG moderne. Par copie et ambition, les start-up aussi ont leurs CEO ou COO, en bonne logique. Mais les start-up, elles, elles innovent ! Comme le bien-être au travail est primordial pour elles, puisque l’on y passe beaucoup de temps, eh bien on voit fleurir non pas des « RH » comme partout, mais des CHO ou des CFO, le H étant pour Happiness et le F pour Fun 😉

D’où vient le mythe de l’ambiance à la start-up ?

Pour ces jeunes connectés et motivés, la start-up qu’ils rejoignent fait partie intégrante de leur vie. Il n’y a pas vraiment de frontière entre vie personnelle et vie professionnelle, comme dans la plupart des entreprises classiques. L’ambiance et le mythe autour des start-up viennent probablement de là : on vient au travail habillé presque comme chez soi, en copains bien plus qu’entre collègues distants, avec tous les moments d’une journée et les soirées qui vont avec ! On déjeune, on joue au baby-foot, on travaille dur ensemble, on échange…dans un même espace confortable, à la « cool ». Il y règne généralement une forte proximité et parfois cela devient même trop. Mais ce qui fait le succès, entre autres, de l’ambiance start-up c’est certainement cela. On partage vite et on travaille vite !

Détente au bureau

Cela suit un peu le mythe de l’ambiance, mais généralement une start-up est synonyme de détente. En effet, comme on y travaille beaucoup, en promiscuité et que les frontières entre vie personnelle et vie professionnelle sont un peu effacées, il est important de savoir aussi s’y amuser ! En plus, il y a aussi souvent lieu de réfléchir, de « brainstormer », de chercher des nouvelles idées créatives… alors on peut très bien le faire depuis un canapé ou autour d’une partie ou de deux de ping-pong…. Ainsi, on gagne aussi en inspiration dans un climat serein.

L’open space

L’open space, qui se retrouve dans bon nombre de start-up, est un espace ouvert sans murs, où tout le monde partage les mêmes tables, les mêmes bureaux. Le point positif de ce système c’est la place gagnée et des échanges immédiats rendus possibles entre les collègues. Mais cet espace nécessite aussi de faire attention aux bruits, à éventuellement prendre des casques pour téléphoner et respecter la concentration de l’autre… Il vaut mieux bien s’entendre et éviter de trop se regarder les uns les autres…à moins de se sourire pour se motiver !

Start-up & start-up en événementiel

Dans l’événementiel, ça va plus loin. Avec le besoin de plusieurs métiers – son, lumières, organisation, cuisine, etc. – il n’est pas rare que les start-up se spécialisent dans une niche, tout en allant chercher savoir-faire et plateformes chez leurs “partenaires”. Comme les budgets sont serrés, on va contacter des start-up même dans des métiers très différents pour tenir délais et prix. Mais chez Moon Event, nous nous assurons de tout, de A à Z.

L’après start-up

Mais une start-up, quand tout progresse bien, finit souvent par devenir une entreprise « normale ». Mais dans l’événementiel où tout va vite et change constamment, beaucoup ne veulent pas aller jusque-là et conservent cet état d’esprit.

Bien plus qu’une agence, retenez que Moon Event est une équipe créative, dynamique et où il fait bon de travailler à vos côtés pour des prestations toujours de qualité.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.